Habiter le campement

, par marie lelandais

L’exposition interroge le rapport entre la notion d’habitat, qui implique une pérennité, et celle du campement, qui suppose un état provisoire. Cela dans le but de montrer que des contextes politiques, économiques et environnementaux ont conduit
des milliers de personnes à s’établir et à s’organiser de manière durable dans des campements, pour « habiter » les camps et « faire ville ».
À travers la définition de six catégories d’habitants des camps et l’illustration de chacune d’elles par une quarantaine de situations concrètes et actuelles, l’exposition entend proposer un regard inédit sur une question d’actualité rarement observée à travers le prisme de son architecture.

Voir en ligne : Cité de l’Architecture & du Patrimoine