BALENCIAGA, L’OEUVRE AU NOIR

, par marie lelandais

En hommage à Cristóbal Balenciaga (1895-1972), le couturier des couturiers, le Palais Galliera présente au musée Bourdelle : Balenciaga, l’oeuvre au noir résonnant des sonorités noires d’un alchimiste de la couture. Du grand hall des plâtres jusqu’à l’extension contemporaine de Portzamparc, en passant par les ateliers de Bourdelle, les pièces du couturier établissent un dialogue tranchant, noir sur blanc, avec ce grand maître de la sculpture du tournant du XXe siècle.
Noire, l’irrigation de Balenciaga puisant les racines de son oeuvre dans l’Espagne folklorique et traditionnelle de son enfance. Noir, le goût de l’épure de ce technicien hors normes avec ses lignes tonneau (1947), ballon (1950), semi-ajustée (1951), tunique (1955), sa célèbre robe-sac (1957)... Noires, les inspirations monacales du maître dont Dior disait : « Le vêtement était sa religion ».

Voir en ligne : Palais Galliera